Casier judiciaire vierge : demande et consultation


Le casier judiciaire est le document qui retrace les condamnations mais aussi les décisions administratives et judiciaires prises à l’encontre d’un individu. Ce document est composé de trois bulletins qu’on nomme également « extraits de casier judiciaire » et qui peuvent être consultés par différentes autorités afin de vérifier le passé pénal de la personne concernée. La consultation du bulletin numéro 1 est par exemple réservée aux magistrats, aux organismes de justice ainsi qu’aux établissements pénitentiaires alors que le bulletin numéro 2 pourra être consulté par certaines administrations.


La fourniture d’un extrait de casier judiciaire sera par exemple requise dans le cadre d’une demande d’emploi dans de très nombreux secteurs. Cet article aborde la question du casier judiciaire vierge. Qu’est-ce qu’un casier judiciaire vierge ? Pourquoi est-il important de posséder un casier judiciaire vierge pour être embauché à certains postes ? Comment savoir si son casier judiciaire est vierge et enfin qu’est-ce que l’attestation sur l’honneur d’absence de condamnation pénale ? Les rubriques ci-dessous répondent à toutes les questions que vous vous posez sur le casier judiciaire vierge.

Un casier judiciaire vierge, c’est quoi ?

Avoir un casier judiciaire vierge signifie en toute logique posséder un casier judiciaire sur lequel ne figurent aucune condamnation ou décisions administratives ou judiciaires. Cela signifie donc que l’individu titulaire de ce casier judiciaire n’a jamais été condamné ou bien que certaines condamnations ou décisions prononcées contre lui ont été effacées de certains bulletins de son casier judiciaire. Un extrait de casier judiciaire vierge comporte la mention « Néant » et est généralement accompagné d’un trait noir barrant le document pour accentuer cette absence de condamnation. Un extrait de casier judiciaire vierge pourra par exemple vous être demandé dans le cadre des pièces à fournir pour être embauché dans certaines administrations ou certaines entreprises du secteur public comme du secteur privé.

Si une telle demande est formulée par votre employeur potentiel, sachez que vous pouvez obtenir un extrait de casier judiciaire vierge gratuit sur le site officiel du Casier judiciaire ou encore en passant par une plateforme externe privée et sécurisée qui vous demandera de remplir un formulaire afin de recevoir votre document. Il est important à ce titre de rappeler que seule la personne titulaire du casier judiciaire peut en demander le bulletin numéro 3. La délivrance du bulletin numéro 3 du casier judiciaire à un tiers pourra être sanctionnée par la justice française à une amende s’élevant à 7 500 euros sur le fondement des articles R.82, 777 et 781 du Code de Procédure Pénale.

L’importance d’avoir un casier judiciaire vierge pour accéder à certaines fonction

Il est nécessaire afin d’accéder à certains emplois de faire une demande de casier judiciaire vierge afin de pouvoir être embauché à une fonction spécifique. Votre futur employeur est effectivement en droit de formuler une demande d’extrait de casier judiciaire vierge dans le cadre de certaines fonctions car avoir des antécédents judiciaires pourrait s’avérer être un frein à votre embauche. La demande de casier judiciaire vierge sert donc à vérifier votre passé pénal afin de s’assurer que vous embaucher ne présente aucun risque. Il s’agit d’une garantie pour votre employeur. Quelle est donc la liste des métiers qui nécessitent un casier judiciaire vierge ?

Les emplois de la fonction publique

Faut-il avoir un casier judiciaire vierge pour être fonctionnaire ? La réponse varie. On parle ici des emplois de la fonction publique d’État, territoriale et hospitalière.

Les métiers de la police, de la gendarmerie, de l’armée, de sapeur-pompier, ou les métiers liés à la sécurité de façon globale sont notamment des métiers de la fonction publique, comme le métier d’instituteur. Il est possible d’avoir un casier judiciaire non vierge dans la fonction publique ; l’administration vous embauchant va vérifier que les mentions qui figurent sur votre casier ne vous empêchent pas d’exercer un poste particulier. Par exemple, il sera impossible d’exercer le métier de policier si vous avez fait l’objet d’une condamnation pour violences volontaires mais exercer un poste administratif ou technique (cuisinier, jardinier…) sera autorisé.

Toutefois, un casier judiciaire vierge pour les élus n’est pas requis, même pour une candidature à la présidentielle, et ce du moment que vous n’avez pas été déchu de vos droits civiques. Il ne s’agit pas d’une profession nécessitant un casier judiciaire vierge.

Les emplois du secteur privé

L’employeur peut avoir besoin de vérifier votre compatibilité avec le poste envisagé, et ceci passe par la consultation de votre casier judiciaire. Une personne condamnée pour cambriolage ne pourra pas, par exemple, se voir confier la gestion de la caisse d’un magasin. Ceci concerne également les métiers de la petite enfance ou dans le secteur de la banque. Sachez également que si vous créez ou reprenez la direction d’une société, l’administration ira consulter votre bulletin n°2.

Les professions réglementées

Il est ici question des métiers tels que avocat, architecte, médecin, dentiste, pharmacien, chauffeur de taxi ou encore convoyeur de fonds et assistante maternelle. En général, les administrations et plus particulièrement les ordres professionnels vont contrôler l’absence de condamnation dans votre casier judiciaire.

Comment savoir si son casier judiciaire est vierge ?

Comme évoqué précédemment, au cours de votre vie vous aurez très certainement besoin de fournir un extrait de casier judiciaire vierge pour accomplir une démarche administrative comme une demande de naturalisation ou encore pour être embauché à un poste bien précis. En effet, un casier judiciaire non vierge pourrait entraîner un rejet de votre demande ou de votre candidature. Il est alors tout à fait normal de se poser la question suivante : mon casier judiciaire est-il vierge ?

En réalité, il est assez simple de connaître le contenu de votre casier judiciaire. Le bulletin numéro 1 ne sera jamais délivré à l’intéressé, tout comme le bulletin numéro 2, mais le titulaire du casier judiciaire possède toutefois un droit de consultation. Vous devrez formuler une requête auprès du Tribunal de Grande Instance de votre lieu de résidence qui vous communiquera oralement le contenu des bulletins 1 ou 2. Si la prise de photo est interdite, la prise de notes reste autorisée. Concernant le bulletin numéro 3, il ne pourra être délivré qu’au titulaire du casier judiciaire. La demande peut donc se faire sur internet (vous devez pour ce faire posséder une adresse mail) ou encore par courrier.

Il est également possible de vous rendre compte que des mentions figurent sur votre casier judiciaire. Vous vous demanderez alors : quand le casier judiciaire redevient vierge ? La réponse varie. S’il est possible de faire une demande de dispense d’inscription le jour du jugement ou une demande d’effacement anticipé six mois après que la condamnation ne soit devenue définitive, ces méthodes ne concernent que l’effacement des bulletins numéros 2 et 3.

Plus rare, la réhabilitation judiciaire concerne le bulletin numéro 2 et parfois le bulletin numéro 1 et doit être adressée de façon écrite et motivée au Procureur de la République de la résidence actuelle ou à celui de la dernière résidence en France ou du lieu de condamnation si la condamnation concerne un étranger. Elle doit être adressée cinq ans après une condamnation pour une peine criminelle, trois ans après une condamnation pour une peine correctionnelle ou encore un an après une condamnation pour une peine contraventionnelle. Le demandeur devra prouver que les mentions sur les bulletins lui portent un préjudice professionnel ou personnel. La réhabilitation légale ou de plein droit, pour sa part, concerne l’effacement automatique des mentions sur l’ensemble des bulletins passé un certain délai selon le type de condamnation.

L’attestation sur l’honneur d’absence de condamnation pénale

Au moment de la constitution du dossier de création d’une société, le greffe du Tribunal de Commerce demandera au requérant (le créateur ou dirigeant de la future entreprise) de lui fournir une attestation sur l’honneur de casier judiciaire vierge. Cette déclaration peut intervenir au moment de l’enregistrement de la société ou encore au moment de la nomination du gérant au cours de la vie sociale de la société.Cette attestation de casier judiciaire vierge est rédigée par le gérant de l’entreprise qui certifie sur l’honneur n’avoir fait l’objet d’aucune condamnation pénale, mais également n’avoir jamais reçu de sanction civile ou administrative dont l’objet était de lui interdire d’exercer une activité commerciale ou encore de gérer, d’administrer ou de diriger une personne morale.

Ces dispositions sont prises en application de l’article A123-51 du Code de Commerce et servent à vérifier que la personne dirigeant l’entreprise n’est pas frappée d’une incapacité judiciaire à exercer une activité commerciale en générale ou cette fonction en particulier. Le juge qui surveille le registre des commerces et des sociétés va venir contrôler la régularité du justificatif de casier judiciaire vierge rédigé par le dirigeant de la société mais également le bulletin n°2 de l’individu. Une attestation sur l’honneur, pour être valable, doit faire mention de l'identité complète du gérant (avec précision des informations concernant sa filiation c’est-à-dire les noms et prénoms de ses parents), sa date et son lieu de naissance, ainsi que son adresse.