Obtenir un extrait de casier judiciaire pour Uber Eats


Le casier judiciaire est un document qui présente plusieurs formes qu’on appelle couramment « extraits de casier judiciaire » et qui contient les condamnations pénales ou toute autre décision judiciaire ou administrative prise à l’encontre d’une personne. A ce titre, un extrait de casier judiciaire sera demandé par bon nombre d’employeurs dans le cadre de professions très variées avant l’embauche de tout salarié. Il s’agit pour ces employeurs d’obtenir des gages d’honorabilité suffisants de la part de leurs futurs employés afin d’être sûrs que leur embauche ne présente pas un risque pour l’entreprise.


Cet article répond à toutes vos questions concernant la fourniture d’un extrait de casier judiciaire à son employeur dans le cadre d’une embauche dans la société Uber Eats. Vous apprendrez grâce à cet article quel extrait de casier judiciaire vous devrez fournir à votre futur employeur, comment vous procurer cet extrait mais aussi quelles sont les autres conditions que vous devrez remplir si vous souhaitez devenir coursier pour la société Uber Eats.

Le bulletin n°3 de casier judiciaire demandé par Uber Eats

Afin de devenir coursier pour l’entreprise Uber Eats, il vous sera demandé de fournir un extrait de votre casier judiciaire. La fourniture de ce document servira à vérifier votre passé pénal, si vous en avez un. Le bulletin n°3 est un document confidentiel et personnel. Cet extrait du casier judiciaire contient uniquement les condamnations les plus graves, notamment celles relatives aux crimes et délits supérieures à 2 ans d’emprisonnement ferme mais aussi les condamnations interdisant un contact régulier avec des personnes mineures. Vous pourrez également y trouver les déchéances ou incapacités ou toute mesure de sûreté pouvant avoir un impact considérable et jouer un rôle décisif dans votre embauche.

Si la personne concernée par l’extrait de casier judiciaire ne commet pas d’autres infractions, les condamnations inscrites sur le bulletin n°3 s’effaceront et ce-dernier redeviendra vierge. Il est important de savoir que le bulletin n°3 du casier judiciaire est le seul extrait que la personne concernée pourra obtenir. Ce document ne peut être demandé que par la personne concernée par l’extrait de casier judiciaire, ou encore par son représentant légal s’il s’agit d’une personne mineure ou encore d’une personne majeure placée sous tutelle. Les articles R.82, 777 et 781 du Code de Procédure Pénale punissent à ce titre de 7 500 euros d’amende la délivrance du bulletin n°3 à un tiers.

Comment obtenir son extrait de casier judiciaire pour travailler chez Uber Eats ?

Comme évoqué précédemment, vous ne pourrez obtenir le bulletin n°3 de votre casier judiciaire que si vous êtes la personne concernée par l’extrait ou son représentant légal dans le cas où la personne concernée est une personne mineure ou majeure mise sous tutelle. L’obtention du bulletin n°3 est une procédure totalement gratuite que vous pourrez effectuer en ligne, sans avoir à vous déplacer. Vous pourrez vous connecter sur le site officiel du Casier judiciaire national ou encore sur une plateforme externe privée prévue à cet effet et totalement sécurisée.

Vous n’aurez qu’à saisir et pré-enregistrer vos informations puis les confirmer par la suite. La réponse vous sera adressée par mail ou bien par voie postale selon le mode de retour que vous choisirez. Généralement, une personne née en France et demandant le bulletin n°3 devra indiquer dans sa demande ses nom, prénom, date et lieu de naissance ainsi que son adresse postale. Une personne née hors de France (même si elle possède la nationalité française) devra impérativement joindre une pièce justificative recto-verso témoignant de son identité. Pour les personnes nées en Nouvelle-Calédonie, à Wallis-et-Futuna ou en Polynésie Française, la demande devra être adressée au greffe du tribunal de première instance de votre lieu de naissance.

Le bulletin n°3 de votre casier judiciaire, s’il ne comporte aucune infraction, vous sera envoyé de façon extrêmement rapide. Dans le cas d’un bulletin n°3 envoyé par mail, vous recevrez une réponse dans un délai de moins d’une heure ou de vingt-quatre heures au plus tard si vous êtes né(e) en France. Ce délai sera de moins d’une semaine si vous êtes né(e) hors de France et inclura la vérification de votre pièce d’identité. Dans le cas où vous souhaiteriez recevoir votre bulletin n°3 de casier judiciaire par voie postale, le délai de réception sera de quinze jours au plus tard.

Les autres conditions pour devenir coursier chez Uber Eats

Comme pour tout emploi, le métier de coursier chez Uber Eats requiert quelques conditions d’embauche. Pour commencer, vous devez savoir qu’il convient avant toute chose d’être une personne majeure afin de pouvoir postuler. Il est donc important, comme évoqué précédemment, de posséder un casier judiciaire vierge afin de devenir coursier. Cette condition sera particulièrement vérifiée dans le cas de livraisons ayant lieu dans de grandes villes comme Paris, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Lille, Nice, Nantes ainsi que Strasbourg.

Vous devez aussi savoir que, pour devenir coursier chez Uber Eats, vous devrez être en possession d’une pièce d’identité qui soit valable dans l’Union européenne. Une autre condition qui va sans dire est la détention d’un smartphone. Ceci est évidemment un impératif destiné à vous tenir informé des courses à effectuer par le biais de notifications envoyées par l’application Uber Eats. Encore une fois, une condition évidente pour devenir livreur pour le compte de la société Uber Eats est la possession d’un moyen de transport. Qu’il s’agisse d’un vélo ou d’un scooter, vous devrez être en mesure de vous déplacer rapidement afin d’effectuer vos livraisons à travers la ville.